Emmanuel Macron s’est rendu vendredi dans le centre pĂ©nitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne). « Il a pu se rendre compte dans quelles conditions les surveillants travaillent », a commentĂ© le reprĂ©sentant de l’Ufap-Unsa, syndicat majoritaire des surveillants.

« Il a vu la promiscuité, la surpopulation. Il a vu une cellule avec trois lits. Il a vu les six douches par étage, sur lequel un surveillant gère 130 détenus. » « Cette visite d’un président de la République, ça reste exceptionnel », a estimé le délégué syndical. « C’est une marque de respect vis-à-vis des personnels […]. Il a reconnu la difficulté de leurs missions ».

Le président de la république n’a toutefois pris aucun engagement concret, il doit se rendre avec la garde des Sceaux Nicole Belloubet dans l’école de l’administration pénitentiaire d’Agen (ENAP), où il pourrait annoncer des mesures pour les prisons.

Vous aimez cet article ?

Participez à l’évolution d’ACTU Pénitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00

Plus d’infos sur larochesuryon

Publicités