🇫🇷 Fresnes: « Il a pu se rendre compte dans quelles conditions les surveillants travaillent »

Emmanuel Macron s’est rendu vendredi dans le centre pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne). « Il a pu se rendre compte dans quelles conditions les surveillants travaillent », a commenté le représentant de l’Ufap-Unsa, syndicat majoritaire des surveillants.

« Il a vu la promiscuité, la surpopulation. Il a vu une cellule avec trois lits. Il a vu les six douches par étage, sur lequel un surveillant gère 130 détenus. » « Cette visite d’un président de la République, ça reste exceptionnel », a estimé le délégué syndical. « C’est une marque de respect vis-à-vis des personnels […]. Il a reconnu la difficulté de leurs missions ».

Le président de la république n’a toutefois pris aucun engagement concret, il doit se rendre avec la garde des Sceaux Nicole Belloubet dans l’école de l’administration pénitentiaire d’Agen (ENAP), où il pourrait annoncer des mesures pour les prisons.

Plus d’infos sur larochesuryon

2 Commentaires

  1. Comment à t-il pu se rendre compte de quoi que ce soit en arrivant après la distribution du repas en début de soirée. (Toutes les cellules sont fermés à cette heure). Accueilli par une armée de personnels en tenue de cérémonie ?

  2. En effet que la mauvaise farce continue avec « le syndicat maison « qui a vendu le mouvement de grève des agents en signant un protocole bidon et honteux qui ne règle pas les problèmes de sĂ©curitĂ© dans les prisons et qui fait encore aujourd’hui du surveillant PĂ©nitentiaire un agent sous payĂ© des mĂ©tiers de la sĂ©curitĂ© .
    Bon,il reste toujours le 14 juillet pour le dĂ©filer des matons d’ Ă©lites Ă  PARIS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.