Un prĂ©venu dĂ©jĂ  incarcĂ©rĂ© a Ă©tĂ© jugĂ© cette semaine devant le Tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) pour violences et rebellion Ă  l’encontre de personnes dĂ©positaires de l’autoritĂ© publique, en rĂ©cidive lĂ©gale.

En effet, le mardi 30 janvier 2018, Ă  la maison d’arrĂŞt de Rouen (Seine-Maritime), MaĂŻlik Jeansen, 19 ans, intervient pour aider un codĂ©tenu. Celui-ci, amputĂ© d’une jambe, se plaint de douleurs et demande Ă  ĂŞtre examinĂ© Ă  l’infirmerie de la prison. Les surveillants se prĂ©sentent Ă  la cellule du dĂ©tenu et consentent Ă  l’accompagner.

Mais pour le prĂ©venu, cela ne va pas assez vite, il va s’en prendre aux surveillants en haussant le ton puis en assĂ©nant un coup de poing Ă  l’un d’entre eux tout en menaçant un autre de reprĂ©sailles.

L’homme reconnaĂ®t les faits mais affirme qu’il n’a agit ainsi que  » pour aider son ami « . Le surveillant frappĂ© s’est vu octroyer 6 jours d’incapacitĂ© totale de travail.

Le tribunal le condamne à quatre mois de prison ferme et prononce son maintien en détention.

Vous aimez cet article ?

Participez à l’évolution d’ACTU Pénitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00

Tendance Ouest