Emmanuel Macron se rendra mardi Ă  l’Ecole nationale d’administration pĂ©nitentiaire (Enap) d’Agen pour prĂ©senter un « plan global sur le sens et l’efficacitĂ© des peines », point fort de la future loi de programmation de la justice

Après un conflit social très dur oĂą les surveillants ont exprimĂ© leurs difficultĂ©s Ă  assurer leur mission, le prĂ©sident devrait prĂ©ciser comment dĂ©velopper des peines alternatives Ă  la dĂ©tention, comme le bracelet Ă©lectronique et les travaux d’intĂ©rĂŞt gĂ©nĂ©ral (TIG). Il devrait aussi dĂ©tailler sa promesse de 15.000 places supplĂ©mentaires.

A Agen, le prĂ©sident sera accompagnĂ© de la garde des Sceaux Nicole Belloubet, Emmanuel Macron rencontrera des Ă©lèves surveillants, des conseillers d’insertion et de probation, des agents du corps d’Ă©lite de la pĂ©nitentiaire (ÉRIS), avant de prononcer un discours sur les grands traits de sa rĂ©forme.

Vous aimez cet article ?

Participez à l’évolution d’ACTU Pénitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00

France 3