3 détenus du camps est à Nouméa étaient jugés pour avoir battu, menotté et enfermé dans une cellule un surveillant pénitentiaire au mois de décembre 2017.

Ce matin du 22 dĂ©cembre 2017, l’homme va subir des violences d’une extrĂŞme gravitĂ©. Vers 6 h du matin, alors qu’il ouvre seul par manque d’effectifs , il est pris violemment Ă  partie par un dĂ©tenu dans l’une des cellules, qui le frappe Ă  plusieurs reprises avec un dynamo de ventilateur.

Le détenu prend alors ses clés et le menotte à terre pour ensuite l’enfermer dans une cellule. Il libère deux autres individus et vont continuer à s’acharner sur le surveillant baignant déjà dans son sang.

La victime dira plus tard « J’ai cru que j’allais mourir ». Il n’a toujours pas pu reprendre le travail.

Les trois dĂ©tenus âgĂ©s de 21 Ă  25 ans ont Ă©copĂ© par le tribunal d’une peine de sept ans de prison.

Vous aimez cet article ?

Participez à l’évolution d’ACTU Pénitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00

Plus d’infos sur France tv info