Le personnel pĂ©nitentiaire du centre de dĂ©tention de a beaucoup de chance. Ils bĂ©nĂ©ficient depuis quatre mois d’un centre de tir unique en France.

Les surveillants PĂ©nitentiaires, les policiers et les gendarmes vont pouvoir en profiter.

la structure regroupe trois plateaux.

Grande salle de tir / simulateur / lieu de reconstitution dĂ©diĂ© Ă  l’entraĂźnement.

tout a Ă©tĂ© prĂ©vu pour la formation Ă  l’usage des armes et aux techniques d’intervention opĂ©rationnelles.

« Recréer la charge nerveuse »

« Ce nouveau centre de tir permet de mobiliser d’autres compĂ©tences et d’avoir des plages horaires Ă©largies », se rĂ©jouit StĂ©phane Scotto, le directeur des services pĂ©nitentiaires.

Auparavant, le personnel devait se rendre dans des centres de tir pour s’entraĂźner. Outre un entraĂźnement au tir facilitĂ©, les surveillants pĂ©nitentiaires pourront aussi tester leur technicitĂ© via des scĂ©narios de simulation plus que rĂ©els. « Nous disposons de 250 scĂ©narios, dont une partie est crĂ©Ă©e par nos moniteurs. Ils sont Ă©volutifs, l’agent ne s’attend donc pas Ă  ce qui va se passer, cela permet de recrĂ©er la charge nerveuse. »

Vous aimez cet article ?

Participez Ă  l’évolution d’ACTU PĂ©nitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00