🇫🇷 Grand-Ouest: 250 à 300 détenus dorment sur un matelas à même le sol

⬇️ SOUTENIR LES FORCES DE L’ORDRE ⬇️

Les syndicats tirent la sonnette d’alarme, notamment sur les deux maisons d’arrĂŞt de Rennes-Vezin, la surpopulation continue d’augmenter et ils redoutent un regain de tension.

« Nous ne pouvons pas refuser un détenu que nous envoie le tribunal »

« On entasse des détenus chaque jour dans des cellules déjà occupées. Avant, on arrivait à gérer selon les penchants des uns et des autres. Mais c’est terminé. Ça devient intenable. »

Ă€ LIRE :  Fontenay-le-Comte : Le dĂ©tenu refuse une fouille et envoie le directeur aux urgences. L'utilisation d'un taser sera nĂ©cessaire pour son extraction en garde Ă  vue.

Selon une responsable de la direction interrégionale « Tous les mois, on communique le chiffre des personnes incarcérées aux autorités judiciaires. Nous estimons à 250 ou 300 le nombre de personnes écrouées qui dorment sur un matelas à même le sol dans les prisons du grand ouest. »

đź”´ Vous Pouvez Nous Soutenir En Cliquant Ici Et Visiter La Boutique De Soutien En Cliquant Ici ! đź”´

Ouest-France

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.