Le 03 avril dernier, 82 gendarmes ont été engagés dans une vaste opération judiciaire concernant un trafic de drogue organisé par un détenu de la maison centrale de Clairvaux. Sa compagne, complice dans cette affaire, le ravitaillait lors de ses visites au parloir.

Les enquêteurs de la brigade de recherches de la compagnie de Bar-sur-Aube renforcés par d’autres gendarmes aubois, ainsi que par les équipes cynophiles de la Marne et de la Meuse, sont intervenus au sein de la maison centrale de Clairvaux. Treize détenus ont été placés en garde à vue.
La tête du réseau ainsi que sa compagne, ont reconnu un trafic de stupéfiants depuis la mi 2016, et avoir introduit, par paquet de 100 grammes, près de 2 kilogrammes de résine de cannabis.

Entre temps, certains détenus consommateurs ayant été transférés sur d’autres établissements pénitentiaires, ces derniers et leurs proches ont été entendus par les gendarmes des départements 21, 44, 51, 52, 67, 68 et 88.

Présentés devant le magistrat le 06 avril en vue d’une comparution immédiate, la tête de réseau a été condamnée à 3 ans de prison et sa compagne à 18 mois , avec délivrance de mandats de dépôt pour les deux.
Concernant les détenus consommateurs, la majorité s’est vu délivrer une convocation devant le tribunal.

Gendarmerie de l’Aube

Vous aimez cet article ?

Participez à l’évolution d’ACTU Pénitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00

Publicités