Un détenu de 35 ans est parvenu à se taillader l’avant-bras en plein procès au tribunal correctionnel d’Angers, ce mercredi.

L’homme, un GĂ©orgien de 35 ans est poursuivi avec trois autres de ses compatriotes pour association de malfaiteurs dans une affaire de violences avec armes, liĂ© Ă  la mafia gĂ©orgienne.

Ce dernier a annoncé au tribunal qu’il subissait, en détention, des violences, des pressions et des menaces du personnel pénitentiaire, n’hésitant pas à mettre en cause un juge d’instruction de Vannes.

Le dĂ©tenu avait rĂ©ussi a dissimuler un petit instrument tranchant, sans doute une lame de rasoir, après des Ă©changes houleux avec la prĂ©sidente du tribunal, celui-ci a sorti l’objet et a commencĂ© Ă  se taillader les veines.

Les Ă©quipes rĂ©gionales d’intervention et de sĂ©curitĂ© l’ont immĂ©diatement maĂ®trisĂ© et ramenĂ© dans une geĂ´le du palais de justice afin d’y ĂŞtre soignĂ©. L’homme a ensuite Ă©tĂ© ramenĂ© au centre pĂ©nitentiaire de Vezins oĂą il purge une autre peine.

Vous aimez cet article ?

Participez à l’évolution d’ACTU Pénitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00

Plus d’infos sur Ouest-France

Publicités