Plus de  200 dĂ©tenus ont refusĂ© cet après-midi de regagner leurs cellules. Les ERIS (Equipes rĂ©gionales d’intervention et de sĂ©curitĂ©) sont intervenues en fin d’après-midi. Plusieurs dizaines de dĂ©tenus ont regagnĂ© leurs cellules mais d’autres ont resistĂ© pendant plusieurs heures. La situation est rentrĂ©e dans l’ordre vers 18 heures 30

Voir notre précédant article.

La depeche