L’homme de 26 ans ayant agressĂ© ce vendredi un surveillant du centre pĂ©nitentiaire du Pontet Ă  Avignon, a Ă©tĂ© jugĂ© hier en comparution immĂ©diate.

Ce vendredi, lors de la mise en place des promenades, l’homme va s’en prendre Ă  une surveillante qui avait refermĂ© sa porte car celui-ci n’Ă©tait pas prĂŞt. « je venais de terminer ma prière, je lui ai demandĂ© d’attendre un petit peu le temps que je mette mes baskets ».

Au retour de son codĂ©tenu, ce dernier devient de plus en plus menaçant « Un surveillant ira au cimetière avant que j’aille au cachot ». MaĂ®triser non sans mal, il sera conduit au quartier disciplinaire mais il refusera de se faire fouiller, et va attraper un surveillant au cou, un autre va recevoir deux coups en plein visage.

Lorsqu’un premier surveillant va tenter de le calmer le dĂ©tenu va lui dire « Tu es mort, je connais ton adresse. Il faut que tu arrĂŞtes tes conneries, ils t’ont dĂ©jĂ  mis une grenade sous la voiture ». Des propos troublants pour le ministère public. « Tout se sait dans la prison » dĂ©clare-t-il Ă  la cour, avant de reprendre « mais ce n’Ă©tait pas une menace ».

Le tribunal condamne Abdelmountassir Batroui a deux ans de prison et 1 000 € de dommages et intérêts pour chacun des six surveillants.

Vous aimez cet article ?

Participez à l’évolution d’ACTU Pénitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00

La Provence