🇫🇷 Toulouse: Le ministère de la justice condamne les accusations faites aux surveillants de Seysses

D’Ă©tranges messages circulant sur les rĂ©seaux sociaux accusent les surveillants du centre pĂ©nitentiaire de Toulouse-Seysses d’ĂŞtre Ă  l’origine du dĂ©cès d’un dĂ©tenu le 14 avril dernier qui avait provoquĂ© de nombreux incidents quelques jours plus tard.

La chancellerie rĂ©agit en condamnant ces allĂ©gations, et affirme qu’Ă  la constatation du dĂ©cès, le parquet a Ă©tĂ© informĂ© par l’administration pĂ©nitentiaire : une enquĂŞte judiciaire est actuellement en cours, comme cela se fait systĂ©matiquement en pareil cas.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Seine-et-Marne : une Ă©quipe de surveillants dĂ©diĂ©e aux extractions judiciaires

Aux termes des informations communiquées par le Procureur de la République à la presse, rien ne permet d’alléguer que la mort de cette personne détenue puisse être due à des violences volontaires, a fortiori imputables à des agents du service public pénitentiaire. Ainsi, l’autopsie réalisée le 16 avril a conclu à un décès par asphyxie.

Ces accusations sont graves ; le ministère se réserve d’y donner toute suite qu’il appartiendra à l’encontre des auteurs, ou relais, de ces allégations.

20 minutes

1 Commentaire

  1. Quand l’Etat et la direction pĂ©nitentiaire va assumer avec fermetĂ© la dĂ©fense des surveillants pĂ©nitenciers ? Quelles sont les actions efficaces de la ministre Madame Nicole Belloubet ? C’est honteux que les dĂ©tenus prennent le dessus sur l’ordre et il ne faut pas oublier que s’ils sont dĂ©tenus c’est qu’ils ont commis un acte rĂ©prĂ©hensible, n’inversons pas les rĂ´les. Certes de l’humanitĂ©, du respect pour tous et surtout pour ceux qui sont formĂ©s par l’Etat et qui le servent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.