🇫🇷 Bois-D’Arcy: L’administration pĂ©nitentiaire lui rend son arme factice, un dĂ©tenu retourne braquer

Un homme de 45 ans, ayant commis plus d’une vingtaine de braquages entre 1993 et 2017, a Ă©tĂ© interpellĂ© le 28 mars dernier, alors qu’il faisait l’objet d’un mandat de recherche pour de nouveaux vols Ă  main armĂ©e commis Ă  Versailles (Yvelines).

Lors de sa garde Ă  vue, Alexandre C. a reconnu les faits et a affirmĂ© que lorsqu’il a Ă©tĂ© placĂ© sous le rĂ©gime de la semi-libertĂ©, ce rĂ©gime particulier lui permettait de sortir de prison tous les matins avant de rĂ©intĂ©grer sa cellule en fin de journĂ©e. Mais, au lieu de mettre Ă  profit ce temps de libertĂ© pour se rĂ©insĂ©rer, il a rĂ©cidivĂ©. Il indique avoir braquĂ© une pharmacie, ĂŞtre rentrĂ© Ă  la maison d’arrĂŞt et assure avoir tout simplement dĂ©posĂ© son arme et l’argent volĂ© dans un casier individuel de la prison rĂ©servĂ© aux dĂ©tenus soumis au rĂ©gime de semi-libertĂ© et ne faisant l’objet d’aucun contrĂ´le de l’administration pĂ©nitentiaire.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Troyes: IngĂ©rable le dĂ©tenu change 36 fois de cellule

Il explique Ă©galement que lorsqu’il a Ă©tĂ© mis fin Ă  son rĂ©gime de semi-libertĂ© dont il bĂ©nĂ©ficiait, il a Ă©tĂ© incarcĂ©rĂ© Ă  la maison d’arrĂŞt de Bois-d’Arcy, et qu’au moment de son interpellation, en mai 2017, Alexandre C. portait sur lui son arme factice. Ce pistolet lui a, ensuite, Ă©tĂ© restituĂ© au moment de sa sortie de la prison de Bois-d’Arcy, le 17 fĂ©vrier dernier…

Plus d’infos sur le point

1 Commentaire

  1. Faux , il ne s’agit pas du QSL de Bois D’Arcy – il s’agit de celui de M.A Versailles, c’est important pour notre image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.