Une crĂŞte sur la tĂŞte, Mohamed celui que l’on appelle « l’Ă©gyptien », Ă©tait jugĂ© pour avoir le 12 janvier dernier, agressĂ© Ă  coup de lame de rasoir un autre dĂ©tenu sur la cours de promenade.

Suite à cette violente agression, il avait ensuite fait le signe du diable avec ses doigts en signe de satisfaction, puis exhibé son sexe devant les caméras de vidéosurveillance de la prison.

L’homme de 31 ans exhibe Ă©galement les scarifications qu’il s’est lui-mĂŞme infligĂ©es en isolement. L’acte en promenade Ă©tait prĂ©mĂ©ditĂ©, l’autre dĂ©tenu ne voulait pas le fournir en stupĂ©fiants, il avait 2 lames de rasoir dans la bouche. Selon les dĂ©tenus prĂ©sents, il y avait du sang partout après l’agression.

Le psychiatre dĂ©crit Mohamed comme « irritable » et « instable », il a d’ailleurs fait plusieurs sĂ©jours en hĂ´pital psychiatrique.

Le tribunal le condamne Ă  18 mois de prison supplĂ©mentaire, Ă  l’Ă©coute du jugement il dĂ©clare  » 18 mois de prison, c’est bien, ça passe vite »…

Vous aimez cet article ?

Participez à l’évolution d’ACTU Pénitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00

Actu.fr