🇫🇷 Nancy : La mère infanticide se suicide dans la nuit

En prison depuis mai 2017, elle avait incendié son appartement près de Sarrebourg avant d’étouffer sa fille de 9 ans et de survivre à sa tentative de suicide.

Détenue au centre pénitentiaire de Nancy, elle s’est donné la mort en cellule dans la nuit de lundi à mardi.

00h30, la surveillante de nuit procède à sa ronde habituelle.

ArrivĂ©e devant la cellule de cette femme, elle s’inquiète de ne pas l’apercevoir Ă  l’oeilleton et de ne pas rĂ©pondre aux appels.

La surveillante informe son chef aux alentours de 00h50.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Prisons: Retenue sur salaire des surveillants pĂ©nitentiaires, qu’en est-il?

La détenue est découverte dans les toilettes, inconsciente. A ses côtés, un gobelet avec de multiples cachets pilés et une g de bière sans alcool.

Les gestes de premier secours sont effectués. Les pompiers et le SAMU sont appelés.

Le décès sera constaté vers 3 h 45.

La thèse d’un suicide par absorption de médicaments est privilégié

Une enquête de police a été ouverte afin d’éclaircir les circonstances du drame et comprendre, notamment, comment la détenue a pu se procurer une dose massive et mortelle de médicaments.

Est républicain

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.