Jeudi 3 mai une surveillante de la prison de grasse a Ă©tĂ© victime d’une violente agression.

Un dĂ©tenu prĂ©textant des problèmes de cantine (commande de nourriture) s’est jetĂ© sur une surveillante, fourchette Ă  la main avec la ferme intention de la planter.

La surveillante est tombĂ©e au sol en se protĂ©geant avec ses bras afin d’Ă©viter les coups.

Heureusement pour elle, deux autres dĂ©tenus auxiliaires d’Ă©tages (dĂ©tenus travaillants pour l’entretien du bâtiment) sont parvenu Ă  maĂ®triser et dĂ©sarmer l’agresseur.

La surveillante s’en sortira bien mais sera psychologiquement touchĂ©e par cette attaque.

Le syndicat Force Ouvrière dénonce des problèmes de gestion des cantines depuis que celles-ci soient gérées par une entreprise privée. Les conséquences de cette mauvaise gestion pèsent sur la détention et les agressions sur le personnel pénitentiaire se multiplient.

Source syndicale