Aujourd’hui, vers 14h30, deux surveillants de la maison d’arrĂŞt de Fleury-MĂ©rogis se sont rendues vers une cellule du quartier des dĂ©tenus arrivants du bâtiment D2.

Ils devaient procĂ©der Ă  l’Ă©tat des lieux de la cellule d’un dĂ©tenu fraichement arrivĂ© dans l’Ă©tablissement.

Mais Ă  l’ouverture de la cellule, ils dĂ©couvrent un dĂ©tenu sans vie, pendu Ă  l’aide de draps.

MalgrĂ© les premiers soins d’urgence prodiguĂ© par les agents, le dĂ©tenu est dĂ©cĂ©dĂ©.

Ces évènements tragiques que subissent régulièrement les surveillant sont parfois dure a vivre, les syndicats réclament la mise en place de cellule psychologique pour les surveillants qui en éprouvent le besoin.