Elle est la plus ancienne détenue femme de France. Cette femme âgée de 74 ans incarcérée depuis 33 ans à Rennes dont 21 ans en psychiatrie sollicite une grâce présidentielle.

CondamnĂ©e Ă  perpĂ©tuitĂ© pour meurtre, son avocate affirme qu’elle ne sortira pas de l’hĂ´pital psychiatrique : « Cette grâce prĂ©sidentielle ne serait pas la libertĂ© pour Isabelle. Elle lui permettrait juste de ne plus ĂŞtre sous la tutelle de la Justice et de pouvoir mener la vie normale des personnes hospitalisĂ©es d’office. « Elle ne manifeste pas le dĂ©sir de sortir. Elle a beaucoup trop peur de l’extĂ©rieur. Elle l’envisage que sous rĂ©serve d’ĂŞtre accompagnĂ©e par des gens qu’elle connait et qui la rassurent. »

Un dĂ©tenu condamnĂ© Ă  perpĂ©tuitĂ© peut, au bout d’une dizaine d’annĂ©es, demander une libĂ©ration conditionnelle, après un passage dans un centre national d’Ă©valuation. C’est impossible pour Isabelle. « Elle est terrifiĂ©e par tout ce qui lui rappelle la prison, terrifiĂ©e par les uniformes. ».

La seule solution est la grâce présidentielle.

Vous aimez cet article ?

Participez à l’évolution d’ACTU Pénitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00

Plus d’infos sur France Bleu