La très violente agression dont a Ă©tĂ© victime un surveillant du centre pĂ©nitentiaire d’Aix-Luynes aurait pu avoir des consĂ©quences beaucoup plus grave.

En effet selon France 3, . L’agresseur a ouvert la porte cotĂ© conducteur et a commencĂ© Ă  assener des coups sur le surveillant Ă  l’aide d’un pied de biche. Le fonctionnaire se dĂ©battait comme il le pouvait, afin d’Ă©viter les coups.

« C’Ă©tait vraiment de l’acharnement. Ils cherchaient Ă  viser la tĂŞte, la volontĂ© des agresseurs Ă©tait clairement de le tuer » explique un proche de la victime.

« Il se savait menacĂ©. D’ailleurs le matin mĂŞme un dĂ©tenu avait profĂ©rĂ© des menaces Ă  son encontre  » a confiĂ© le responsable syndical FO pĂ©nitentiaire d’Aix en Provence, poursuivant : « avec tous ces tĂ©lĂ©phones qui se balladent en prison, il est très facile de signaler le dĂ©part d’un surveillant et de donner des ordres Ă  l’extĂ©rieur ».

Le surveillant est blessĂ© au cou, Ă  la clavicule et au thorax. Il a pour l’instant 5 jours d’ITT.

Vous aimez cet article ?

Participez à l’évolution d’ACTU Pénitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00