Après un premier suicide début mai, une détenue a été retrouvée sans vie ce mercredi matin au centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville.

Condamnée en juin 2017 à six ans d’emprisonnement par la cour d’assises des Vosges pour tentative de meurtre, la quadragénaire, détenue depuis cette tentative, avait frappé d’un coup de couteau au thorax sa belle-sœur de 43 ans, assoupie sur le canapé, avant d’aller se dénoncer à la gendarmerie. Le coup qui aurait pu être mortel, n’avait occasionné que des blessures légères.

« Elle faisait l’objet d’un suivi particulier en raison d’une fragilité psychologique. L’hypothèse d’une overdose médicamenteuse est privilégiée et une autopsie avec expertise toxicologique a été sollicitée », indique François Pérain, le procureur de la République.

Plus d’infos sur l’est rĂ©publicain