Un détenu était jugé ce vendredi pour avoir agressé une surveillante fin avril.

Le 27 avril dernier, Elphege Ouaga est dans sa cellule quand la surveillante distribue les repas. Tout semble bien se passer, mais il lui pose alors une question : il souhaite connaître la date de sa fin de peine. Elle ne peut lui répondre, une altercation éclate et l’homme perd son sang-froid. Le plateau-repas valse à travers la cellule, la surveillante le reçoit. Puis l’homme s’avance vers elle, la gifle et la projette contre le mur. « Le détenu qui distribuait les repas aux côtés de la surveillante doit intervenir pour maintenir Elphege Ouaga au sol, afin que la surveillante puisse déclencher l’alarme », relate la présidente du tribunal.

Père de 4 enfants, ayant un casier judiciaire chargĂ© de 15 mentions, dont plus de la moitiĂ© pour des faits d’outrages ou de violences envers des personnes dĂ©positaires de l’autoritĂ© publique, l’individu a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  8 mois de prison dont 4 avec sursis. Il a Ă©galement l’obligation de se faire soigner.

Courrier picard