La demande de confusion de peines d’Antonio Ferrara a Ă©tĂ© rejetĂ©e par les magistrats de la cour d’appel de Paris, ils repoussent sa libĂ©ration conditionnelle. La fin de sa peine est fixĂ©e Ă  2028.

IncarcĂ©rĂ© depuis le mois de juillet 2003 après sa spectaculaire Ă©vasion de la prison de Fresnes (Val-de-Marne), pour laquelle il a Ă©tĂ© condamnĂ© à 12 ans de prison, a dĂ©jĂ  purgé 15 ans de dĂ©tention en continu. Devenu père de deux jeunes enfants – âgĂ©s de 6 ans et 6 mois – au cours de son incarcĂ©ration, il a Ă©tĂ© placĂ© Ă  l’isolement pendant près de six ans.

Les avocats de « Nino » ou « La Pioche », comme il a Ă©tĂ© surnommĂ© par ses proches, espĂ©raient obtenir la confusion de deux condamnations à 8 ans de prison. Une dĂ©marche destinĂ©e Ă  lui permettre de solliciter une requĂŞte en libĂ©ration conditionnelle. Ce qui lui est aujourd’hui impossible car sa date de libĂ©ration, fixĂ©e Ă  l’annĂ©e 2028, est encore trop lointaine pour bĂ©nĂ©ficier d’une telle mesure.

Plus d’infos sur le point…