C’est le procureur de la RĂ©publique de Paris François Molins qui l’ a dĂ©clarĂ© ce lundi soir sur BFMTV ,une vingtaine de dĂ©tenus incarcĂ©rĂ©s pour terrorisme vont ĂŞtre libĂ©rĂ©s avant la fin de l’annĂ©e.

Le magistrat précise également que le nombre sera identique en 2019, encore une vingtaine de détenus pour terrorisme seront libérés.

Le procureur de Paris poursuit : « On court un risque majeur de voir sortir de prison Ă  l’issue de leur peine des gens qui ne seront pas du tout repentis, qui risquent mĂŞme d’ĂŞtre encore plus endurcis compte tenu de leur sĂ©jour en prison. »

« Avant 2016 on ne criminalisait pas parce qu’on avait pas tout à fait pris conscience du danger de Daesh », précise le procureur. En clair, les prévenus étaient jugés par un tribunal correctionnel et encourraient des peines moins lourdes. « Depuis les attentats, on considère que tous ceux qui ont rejoint la zone irako-syrienne pour rejoindre Daesh se rendent coupables d’une association de malfaiteurs terroristes criminelle ce qui les rend passible d’une cour d’assises ».

La suite ici…