Vendredi dernier Redha Haftari, dĂ©tenu Ă  la maison d’arrĂŞt de Draguignan a lancĂ© une casserole bouillante d’eau et d’huile d’olive sur un surveillant.

Le fonctionnaire a été brûlé au premier degré au visage et au troisième degré à l’épaule. Une greffe de peau avait été envisagée, mais finalement il va pouvoir être soigné.

« Je suis désolé, s’est excusé le détenu de 20 ans. Je connais ce surveillant de vue. Je n’ai rien à lui reprocher. Ce n’est pas lui que je visais. Je voulais juste faire peur. J’ai pété les plombs. Je n’ai pas mesuré mon acte. Je n’ai rien prémédité. »

Le détenu a écopé de cinq ans de prison supplémentaires, il devra également verser 2 000 euros de provision au surveillant, à valoir sur son préjudice qui sera évalué par une expertise médicale.

Plus d’infos sur var matin