L’Ă©lue albigeoise Glawdys Ramadji a Ă©tĂ© interpellĂ©e et entendue après la dĂ©couverte de drogue sur son compagnon alors que cette dernière avait eu un parloir avec lui juste avant la dĂ©couverte de la drogue dans la cellule. Une source pĂ©nitentiaire indique cependant que la fouille du prisonnier a eu lieu juste après ce parloir prolongĂ© et que la transmission de stupĂ©fiant n’a pu se faire que pendant cet entrevue.

L’Ă©lue avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© mise en cause en 2017, lors de la dĂ©couverte d’un portable  dans la cellule de son compagnon. Elle avait reconnu auprès de France 3 avoir elle-mĂŞme introduit le tĂ©lĂ©phone dans la prison lors d’un parloir. Une procĂ©dure avait Ă©galement Ă©tĂ© ouverte Ă  cette Ă©poque pour introduction de stupĂ©fiants en milieu carcĂ©ral. Elle avait Ă©tĂ© placĂ©e en garde Ă  vue. ProcĂ©dure qui n’est pas terminĂ©e.

Entendue par les gendarmes Ă  Rodez, l’Ă©lue est ressortie libre mais toujours selon France 3 la procĂ©dure n’est pas close et l’Ă©lue devrait avoir un nouveau « rendez-vous » avec les enquĂŞteurs dans les jours qui viennent.