đŸ‡«đŸ‡· Suicide d’Alexandre: « son travail l’a tué » estime sa compagne

Alexandre, surveillant pĂ©nitentiaire Ă  la prison de Fleury-MĂ©rogis, s’est suicidĂ© le 22 mai dernier vĂȘtu de son uniforme de travail. Pour sa compagne, l’administration pĂ©nitentiaire est fautive.

Au micro de BFMTV sa compagne affirme « Se suicider en tenue de travail, avec marquĂ© « administration pĂ©nitentiaire », ça veut dire « le travail m’a tué » . « Ça veut dire que les conditions de travail, la surcharge de travail, la pression, le manque de reconnaissance et de soutien de la direction, c’est ça qui m’a tuĂ©. Et je n’ai pas envie que mes collĂšgues peinent aussi. Je pense que quand il a fait ça il a aussi beaucoup pensĂ© Ă  ses collĂšgues. »

Elle poursuit : « Le 15 avril il s’est fait agresser indirectement par un dĂ©tenu, il a ouvert une porte et a reçu des projections d’urine lors d’une altercation entre deux dĂ©tenus. Quand il est rentrĂ© il tremblait d’énervement. Mais la premiĂšre chose que la directrice lui a dit c’est « ce que vous avez vĂ©cu n’est pas grave, est-ce que vous venez travailler demain? ».Ça l’a mis en rogne », se souvient-elle.

« Je l’ai emmenĂ© aux urgences et le mĂ©decin m’a dit clairement qu’il faisait un burn-out. Donc il a eu une semaine d’arrĂȘt et deux semaines de congĂ©s qui ont suivi, puis il a repris le travail normalement. »

Une enquĂȘte a Ă©tĂ© ouverte pour dĂ©terminer les raisons de son acte.

Plus d’infos ici…