Le travail en prison est une des clefs de la rĂ©insertion des dĂ©tenus. La prison a cependant besoin de commandes des entreprises pour proposer des postes aux dĂ©tenus. Pour se faire connaĂ®tre, la maison d’arrĂŞt de Moulins-Yzeure a ouvert sa porte Ă  des entrepreneurs.

Cinq entreprises sous-traitent actuellement une partie de leur production à la maison d’arrêt de Moulins-Yzeure. Mais ce n’est pas suffisant. Si vingt détenus travaillent, quarante-quatre sont sur liste d’attente… « L’immense majorité des détenus veulent bosser », souligne un surveillant, chargé des ateliers.

Les vertus de l’insertion par le travail sont plus que jamais vraies en prison. Et, depuis un an et demi, la maison d’arrĂŞt de Moulins-Yzeure expĂ©rimente avec sept autres Ă©tablissements pĂ©nitentiaires français, un dispositif particulier oĂą l’accent est mis sur l’accompagnement des dĂ©tenus. Ce dispositif est rĂ©servĂ© aux dĂ©tenus en fin de peine, ceux qui n’ont plus que moins de six mois Ă  effectuer.

Plus d’infos sur la montagne

*photo d’illustration