Le Toulouse UniversitĂ© Club veut accueillir des dĂ©tenus en semi-libertĂ©, pour les former aux mĂ©tiers de l’animation et du sport. Une première, saluĂ©e par le gouvernement.

Les formations Bafa et CQP (adjoint d’entraĂ®neur) sont des formations courtes de moins d’un an, et d’un coĂ»t infĂ©rieur Ă  3 000 €. Cette formation serait prise en charge soit par des dispositifs d’insertion de l’administration pĂ©nitentiaire, soit par PĂ´le Emploi.

Le TUC a entamé des rencontres avec le ministère de la Justice, pour accélérer la mise en place du programme, qui pourrait débuter avant la fin 2018.

«L’idĂ©e serait de leur permettre de se former et de faire leur alternance dans des clubs sportifs pendant la journĂ©e et de regagner leur cellule le soir, afin d’obtenir le diplĂ´me et une rĂ©insertion plus rapide dans le monde du travail en fin de peine», explique Sophie Raffy, prĂ©sidente du TUC Omnisports.

Plus d’infos sur la dĂ©pĂŞche