đŸ‡«đŸ‡· Le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du syndicat UFAP rĂ©clame des rĂ©vocations suite Ă  l’accueil de surveillants

Suite Ă  l’accueil des surveillants de la Maison Centrale de Saint-Martin-de-RĂ© rĂ©servĂ© Ă  Jean-François Forget, SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral du syndicat UFAP (union fĂ©dĂ©rale autonome pĂ©nitentiaire), ce dernier aurait selon le journal sudouest demandĂ© des sanctions voir des rĂ©vocations Ă  l’encontre des surveillants.

Jean-François Forget avait vu sa voiture recevoir Ɠufs, farine et algues… « Que du bio » avaient dĂ©clarĂ© les surveillants mĂ©contents, ainsi qu’une paire de chaussures, en signe de protestation pour signifier leur mĂ©contentement à la suite de la signature du protocole d’accord par l’Ufap en janvier. Il aurait voulu porter plainte Ă  la gendarmerie de Saint-Martin-de-RĂ© mais, aprĂšs le lavage demandĂ© par les gendarmes pour constatation, il s’est avĂ©rĂ© que la voiture n’avait subi aucun dommage.

À Lire :  đŸ‡«đŸ‡· Reportage France 2 : "Prison, la double peine" pendant la pandĂ©mie du Coronavirus

MalgrĂ© tout, un premier surveillant a Ă©tĂ© convoquĂ© par la direction pour sanctions. D’autres devraient suivre, les camĂ©ras de surveillance ont parlĂ©.

Jean-François Forget est en pleine tournĂ©e des Ă©tablissements pĂ©nitentiaires, en vue, sans doute, des Ă©lections syndicales de fin d’annĂ©e. Mais plusieurs incidents Ă©maillent son parcours. Il s’est vu interdire l’accĂ©s Ă  la maison d’arrĂȘt de Borgo la semaine derniĂšre et ce lundi, Ă  Oermingen le premier secrĂ©taire s’est heurter Ă  une vingtaine de surveillants en colĂšre qui l’interpellaient notamment sur le fait de ne pas avoir nĂ©gociĂ© la levĂ©e des sanctions avant la signature du protocole d’accord.