đŸ‡«đŸ‡· Fleury-MĂ©rogis : Quatre surveillants condamnĂ©s pour des violences sur un dĂ©tenu

Le 7 juin 2014, un dĂ©tenu sort du parloir et passe Ă  la fouille, il cache sur lui de la drogue et de l’argent liquide. Pendant la fouille, le surveillant s’aperçoit qu’un petit paquet est dissimulĂ© entre ses fesses. Il lui demande de lui remettre mais le dĂ©tenu refuse. Selon le dĂ©tenu, le surveillant lui met alors une claque, le dĂ©tenu rĂ©cupĂšre l’objet et le met dans sa bouche. Le surveillant lui fait une balayette et le plaque au sol. Les renforts arrivent.

Trois autres surveillants arrivent sur place. Le dĂ©tenu dĂ©clare recevoir des coups au visage, il recrache le paquet qui contient 17 g de cannabis et 200 € en liquide. Il reçoit alors un coup de pied au niveau du visage. Il a le visage tumĂ©fiĂ© et ensanglantĂ©, il perd connaissance peu aprĂšs.

Vu par un mĂ©decin, le dĂ©tenu recevra 7 jours d’ITT.

Pour la substitut du procureur « ce sont des faits graves ».

Les quatre surveillants n’ont pas souhaitĂ© avouer qui avait portĂ© les coups. L’enquĂȘte de l’administration pĂ©nitentiaire conclut que tous « mentent sciemment » et insiste sur le fait que les procĂ©dures n’ont pas Ă©tĂ© suivies. Il aurait fallu appelĂ© un gradé dĂšs le dĂ©but de la fouille.

Ils ont été condamnés à des peines de huit mois de prison avec sursis.

Le Parisien