Une enquête d’opinion montre que la population est très critique sur le fonctionnement de nos prisons. Les sondés sont partisans d’une stricte application des peines mais aussi favorables à des solutions alternatives à la prison.

57% des Français interrogés sont pour faire exécuter les peines de prison de moins de cinq ans dans des « prisons ouvertes », où les détenus peuvent circuler librement pendant la journée, avec des projets de réinsertion et de responsabilisation.

Ils sont 63% Ă  se dire favorables Ă  la transformation des peines de prison de moins de cinq ans en travaux d’intĂ©rĂŞt gĂ©nĂ©ral pour les dĂ©linquants les plus jeunes.

D’après  le sondage Harris Interactive pour le barreau de Paris, une large majoritĂ© (62%) de Français estime, Ă  l’inverse, que la prison ne remplit pas ses objectifs, comme la rĂ©insertion, la dissuasion, ou comme la prĂ©vention de la radicalisation.

50% jugent les conditions des détenus satisfaisantes et 50% insatisfaisantes. Toutefois, plus de 80% estiment que les détenus subissent régulièrement ou occasionnellement des violences verbales, physiques ou sexuelles.

Près de 9 Français sur 10 (86%) pensent que les conditions de travail des surveillants ne sont pas satisfaisantes.

Malgré tout, les citoyens n’ignorent pas les difficultés de l’univers carcéral. « Surpopulation » est ainsi le premier mot qui leur vient spontanément à l’esprit à l’évocation de la prison.

Le Parisien, France Bleu