En permission de sortie dans la nuit du 17 au 18 juin, un dĂ©tenu de la maison d’arrĂŞt de Coulaines avait violentĂ© son ex compagne et tentĂ© de l’étrangler avec une rallonge. Il Ă©tait jugĂ© par le tribunal correctionnel du Mans.

Purgeant une peine de prison pour des faits de violences conjugales, l’homme bĂ©nĂ©ficiait d’une permission de sortie pour le week-end dans le cadre d’un amĂ©nagement de peine. MalgrĂ© l’interdiction d’entrer en contact avec son ex-compagne ce dernier va vouloir voir son fils. La victime ne se serait pas opposĂ©e Ă  cette visite.

Le dimanche soir, le prévenu doit réintégrer la maison d’arrêt de Coulaines. Il demande à sa compagne de le conduire à l’arrêt de bus. Celle-ci refuse. L’homme s’énerve, gifle sa femme, lui tire les cheveux. Puis il se saisit d’une rallonge et la lui noue autour du cou. Il la serre brièvement. La victime s’en tirera avec 6 jours d’incapacité totale de travail.

Le tribunal condamne l’homme Ă  18 mois de prison ferme.

Actu.fr