Dix personnes détenues de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) composeront le jury du Prix Monte-Cristo lancé cette année. Un prix littéraire soutenu par l’administration pénitentiaire et organisé en partenariat avec l’Education nationale par trois professionnelles du monde du livre:
Maëlle Guillaud, éditrice chez Albin Michel et auteure de Une famille très française (Héloïse d’Ormesson, 2018),
Michèle Gazier, cofondatrice des éditions des Busclats, traductrice de l’espagnol, critique littéraire et auteure d’une vingtaine d’ouvrages dont Silencieuse (Seuil, 2017)
et Roxane Defer, attachée de presse chez Héloïse d’Ormesson.

Accompagnés par une enseignante référente et le comité de professionnelles, les jurés choisiront le lauréat parmi une sélection de huit romans francophones.

La participation vise les détenus de longue peine inscrits au centre scolaire. L’équipe de professionnelles anticipe au moins 5 séances de présence à Fleury-Mérogis. « Nous souhaiterions que l’auteur primé vienne à la rencontre des détenus », poursuit-elle.

A l’issue de cette première édition dont Daniel Pennac est le parrain, chacun des détenus participants devrait recevoir un livre dédicacé du lauréat, ainsi qu’un exemplaire des aventures du héros de Dumas, pourtant maître de l’évasion.