C’est une journĂ©e très compliquĂ©e qu’ont vĂ©cu les surveillants du centre pĂ©nitentiaire de Toulouse-Seysses ce mardi 26 juin.

Tout commence le matin dès 8h00, un dĂ©tenu qui doit ĂŞtre transfĂ©rĂ© dans un autre Ă©tablissement va crĂ©er un tapage pour exprimer son mĂ©contentement puis va sortir une lame de rasoir de sa bouche, menacer de mort les surveillants avant de se taillader devant eux pour leur prouver sa dĂ©termination. Des surveillants vont alors ĂŞtre Ă©quipĂ©s afin d’intervenir sur le dĂ©tenu. Après de multiples coups de pied et de tĂŞte ainsi que des tentatives de coups de lame le dĂ©tenu sera maĂ®trisĂ©. Plusieurs surveillants auront des contusions et un autre devra se rendre Ă  l’hĂ´pital pour l’application d’un protocole d’exposition au sang.

Peu de temps après, un autre incident va se dĂ©rouler lors d’une activitĂ© « terre-peinture » oĂą un dĂ©tenu va se recouvrir le corps de peinture et sur un support papier va Ă©crire « laissez moi crever bande de chiens », ce dernier ne voudra plus quitter la salle d’activitĂ©. MalgrĂ© les appels Ă  la raison du personnel mĂ©dical et pĂ©nitentiaire il sera conduit au quartier disciplinaire. Le dĂ©tenu va alors badigeonner sa cellule et son corps de ses excrĂ©ments. Les surveillants espèrent qu’il sera très vite placĂ© dans un service spĂ©cialisĂ©.

En milieu d’après-midi, le dĂ©tenu qui avait tentĂ© de s’Ă©vader le 13 juin dernier Ă©tait auditionnĂ© par les gendarmes. MenottĂ© il va rĂ©ussir Ă  dĂ©truire l’ordinateur portable des militaires. RĂ©intĂ©grĂ© au quartier disciplinaire, les surveillants vont devoir intervenir dans la cellule, le dĂ©tenu ayant rĂ©ussi Ă  arracher un bout de ferraille d’une grille et s’Ă©tant confectionnĂ© un poing amĂ©ricain. Les surveillants vont recevoir crachats et insultes mais aucun ne sera blessĂ©.

Une journée très compliquée qui selon les les syndicats ne laissera pas indemnes le personnel pénitentiaire tant physiquement que moralement.