🇫🇷 Condé-sur-Sarthe: Aprés son évasion il avait violenté son ex-femme

Le dĂ©tenu avait bĂ©nĂ©ficiĂ© d’un rĂ©gime en semi-libertĂ© grâce Ă  un amĂ©nagement de peine le 12 juin dernier, mais le vendredi 22 juin, il n’avait pas rĂ©intĂ©grĂ© la prison et trois jours plus tard il agressait son ex-compagne chez elle. Cette dernière l’accuse de lui avoir donnĂ© un coup de poing et une gifle, ce qui aurait entrainĂ© un percement du tympan. Le dĂ©tenu a Ă©tĂ© jugĂ© hier par le tribunal correctionnel d’Alençon.

Jugé en comparution immédiate, le prévenu reconnaît lui avoir fait une réflexion qui ne lui a pas plu, ce qui aurait déclenché l’altercation. Il avoue aussi l’avoir giflé tout en se posant comme « une victime ».

« Je vais chercher le petit, je lui change la couche et je le ramène auprès de sa maman. A ce moment-là, elle pète un plomb. » Il poursuit : « Elle prend un couteau, je ne sais pas comment la calmer. » Son avocat, Me Egret, prend sa défense, s’appuyant sur la trace du coup de couteau laissée sur la doudoune qu’il porte alors.

Ă€ Lire :  🇫🇷 RĂ©doine FaĂŻd: le vĂ©hicule kangoo retrouvĂ© dans l’Oise

Me Bougeard, avocate de la partie civile, rejette la version des faits exprimée par le prévenu et parle « de faits de séquestration bien plus graves » que la gifle.

Le tribunal le condamne Ă  14 mois de prison ferme pour les faits de violence et d’évasion. Il met aussi Ă  exĂ©cution une prĂ©cĂ©dente condamnation avec sursis. L’homme de 31 ans s’en tire avec une peine d’emprisonnement de 26 mois et il devra indemniser la victime pour un montant de 1 100 €.

Actu.fr