Un dĂ©tenu de la maison d’arrĂȘt de Brest est passĂ© en comparution immĂ©diate ce vendredi pour apologie publique d’un acte de terrorisme.

Il a commencé par casser des objets puis à insulter les surveillants avant de frapper violemment sur sa porte. Les surveillants qui pénÚtrent dans la cellule remarquent alors une inscription dans la douche.

Puis l’homme commencera par crier son soutien Ă  Deash pendant 1h30.

Pourtant Ă  la barre, l’homme nie tout ! Se disant mĂȘme athĂ©e. Il reconnaĂźt les inscriptions sur les murs et les insultes envers les surveillants, se justifiant qui « pĂšte les plombs » et que la maison d’arrĂȘt de Brest le rend fou.

L’homme a Ă©tĂ© relaxĂ© pour ses Ă©critures sur Daesh, en revanche il sera condamnĂ© pour insultes envers les agents Ă  4 mois de prison ferme et devra verser 500€ de dommages et intĂ©rĂȘts Ă  la victime. Ouest-France