Chez Franceinfo, Le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de FO PĂ©nitentiaire, Emmanuel Baudin, estime que les conditions de surveillance de RĂ©doine FaĂŻd n’Ă©taient pas assez strictes.

« Redoine FaĂŻd a des moyens Ă  l’extĂ©rieur, des soutiens, il a de l’argent (…) Il aurait fallu le mettre dans une maison centrale sĂ©curitaire », a-t-il estimĂ©.

(…) Il Ă©tait isolĂ© des autres dĂ©tenus, mais il pouvait communiquer avec eux, il pouvait Ă©changer. Il n’Ă©tait pas plus surveillĂ©. On ne le changeait pas de cellule rĂ©gulièrement, alors qu’Ă  une Ă©poque les dĂ©tenus particulièrement surveillĂ©s (DPS), on les faisait changer de cellule ».

Le syndicaliste insiste : « Il n’Ă©tait rĂ©ellement pas dans le bon Ă©tablissement. On aurait dĂ» le mettre dans une centrale sĂ©curitaire, il en existe. Vous prenez CondĂ©-sur-Sarthe et Vendin-le-Vieil, les hĂ©licoptères ne peuvent pas se poser parce qu’il y a des filins partout, parce que les miradors sont très hauts et sont armĂ©s, vous avez un vrai bunker ».

Retrouvez l’interview complète Ici