🇫🇷 Fleury-Mérogis: Le département débloque 100 000 € pour la crèche de la prison

Une microcrèche de 10 places va ouvrir en septembre à Fleury-Mérogis. Son fonctionnement sera financé par la CAF et le conseil départemental, qui a voté à l’unanimité une convention de partenariat lundi dernier.

Le conseil départemental a voté ce lundi l’approbation de la convention qui la lie pour 3 ans avec l’établissement pénitentiaire et le centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville de Fleury. Entre 2018 et 2020, il va allouer 100 000 € par an pour le fonctionnement de cette structure. Dans les colonnes du Parisien, Dany Boyer, conseillère départementale (DVD) déléguée à la protection de la santé maternelle et infantile insiste « Jamais un établissement pénitentiaire n’a mis en place un tel service, Il s’agit d’offrir plus de bien-être aux tout-petits qui vivent jusqu’à leurs 18 mois aux côtés de leur mère incarcérée. On ne doit jamais oublier que ce sont leurs mamans qui sont en prison, pas eux ».

La maison d’arrêt des femmes (MAF) de Fleury-Mérogis, où 268 détenues étaient incarcérées au 1er janvier 2018 (pour 258 places), abrite depuis déjà plusieurs années la plus grande nurserie carcérale de France.