đŸ‡«đŸ‡· Fleury-MĂ©rogis: Le dĂ©partement dĂ©bloque 100 000 € pour la crĂšche de la prison

Une microcrĂšche de 10 places va ouvrir en septembre Ă  Fleury-MĂ©rogis. Son fonctionnement sera financĂ© par la CAF et le conseil dĂ©partemental, qui a votĂ© Ă  l’unanimitĂ© une convention de partenariat lundi dernier.

Le conseil dĂ©partemental a votĂ© ce lundi l’approbation de la convention qui la lie pour 3 ans avec l’établissement pĂ©nitentiaire et le centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville de Fleury. Entre 2018 et 2020, il va allouer 100 000 € par an pour le fonctionnement de cette structure. Dans les colonnes du Parisien, Dany Boyer, conseillĂšre dĂ©partementale (DVD) dĂ©lĂ©guĂ©e Ă  la protection de la santĂ© maternelle et infantile insiste « Jamais un Ă©tablissement pĂ©nitentiaire n’a mis en place un tel service, Il s’agit d’offrir plus de bien-ĂȘtre aux tout-petits qui vivent jusqu’à leurs 18 mois aux cĂŽtĂ©s de leur mĂšre incarcĂ©rĂ©e. On ne doit jamais oublier que ce sont leurs mamans qui sont en prison, pas eux ».

À Lire :  đŸ‡«đŸ‡· Fleury-MĂ©rogis : Des plans de la prison et un tĂ©lĂ©phone portable retrouvĂ©s sur une dĂ©tenue incarcĂ©rĂ©e pour terrorisme

La maison d’arrĂȘt des femmes (MAF) de Fleury-MĂ©rogis, oĂč 268 dĂ©tenues Ă©taient incarcĂ©rĂ©es au 1er janvier 2018 (pour 258 places), abrite depuis dĂ©jĂ  plusieurs annĂ©es la plus grande nurserie carcĂ©rale de France.