Voilà maintenant deux semaines que les prisons belges font face à un mouvement de contestation des surveillants pénitentiaires.

Ce jeudi Ă  la prison d’Angers, 37 dĂ©tenus ont refusĂ© de regagner leur cellule après la promenade.

Les dĂ©tenus dĂ©noncent ainsi la grève des surveillants, ce plaignants de la tempĂ©rature dans les cellules, du nombre de douches par semaine, concluant Ă  dire qu’ils vivent dans des conditions inhumaines et intenables.

Certains détenus ont entamé une grève de la faim.

Après des négociations, les détenus réintégreront finalement leur cellule. SudInfo.be