Le 4 juillet dernier, Jawad Bendaoud avait insultĂ© et filmĂ© des policiers en diffusant en direct la scène sur les rĂ©seaux sociaux. L’homme Ă©tait jugĂ© ce vendredi par le Tribunal Correctionnel de Bobigny.

Le Parquet avait requis six mois de prison ferme avec mandat de dépôt, mais la présidente voulait sanctionner Jawad Bendaoud sans toutefois le « renvoyer en prison, pour essayer de casser cette spirale ». Elle le condamne à huit mois de prison mais il n’y effectuera qu’un court séjour, le temps de mettre en place un bracelet électronique.

Son avocat se dit satisfait mĂŞme si celui que l’on surnomme « le logeur de daech » aurait annoncĂ© « MĂŞme en cellule pour cinq jours, je vais pĂ©ter les plombs ». Actu17