C’est «le choc carcéral», qui peut conduire jusqu’au suicide: «Quand la porte de la cellule se ferme pour la première fois, ça travaille dans la tête des détenus», raconte sous couvert d’anonymat le responsable du quartier des arrivants de la prison de Meaux-Chauconin dans les colonnes de Libération. 

La prévention du suicide est une priorité de l’administration pénitentiaire», assure Jimmy Delliste, sous-directeur des métiers à la direction de l’administration pénitentiaire (DAP). Une attention particulière est portée aux quartiers des arrivants, où les détenus qui entrent en prison restent jusqu’à 7 jours: c’est là que les suicides sont les plus nombreux. Les premières heures, quand le prisonnier découvre l’isolement, sont les plus difficiles. «Le risque suicidaire ne s’atténue qu’après 48 heures», explique M. Delliste. Les passages à l’acte sont également nombreux en quartier disciplinaire.

En 2009, l’administration pénitentiaire s’est dotée d’un plan de prévention, comprenant vingt mesures, dont la formation des personnels et la protection des personnes en crise.

Thibault Capelle, dĂ©lĂ©guĂ© syndical FO-PĂ©nitentiaire Ă  Fleury-MĂ©rogis (Essonne) dĂ©plore  » On demande Ă  un surveillant de gĂ©rer 90 dĂ©tenus. On n’est pas dans l’approche humaine ». Plus d’info ici