Une Ă©vasion est survenue Ă  la prison de Buimo en Papouasie-Nouvelle-GuinĂ©e ce samedi. AprĂ©s qu’un couteau a Ă©tĂ© introduit pendant les visites Ă  l’Ă©tablissement, plusieurs dĂ©tenus ont voulu se faire la malle. AprĂ©s avoir poignardĂ© l’un des surveillants, les dĂ©tenus en ont profitĂ© pour franchir la barrière. Dans les colonnes du figaro, le chef de la police explique que les enquĂŞteurs avaient reçu un tuyau sur une possible Ă©vasion et Ă©taient en train de dĂ©ployer deux voitures de patrouille quand l’alarme a retenti.

Le bilan est trĂ©s lourd puisqu’en voulant fuir, les dĂ©tenus se sont retrouvĂ©s face aux policiers, ils ont alors lancĂ© vers les forces de l’ordre des pierres et des bâtons et toujours selon le chef de la police « Ils Ă©taient armĂ©s d’objets coupants ».  « La police a ouvert le feu sur eux, en tuant deux sur le coup, un troisième s’est effondrĂ© non loin Ă  cause de la perte de sang et un quatrième a Ă©tĂ© tuĂ© pas trop loin de l’Ă©tablissement pĂ©nitencier ».

En mai 2017, dans la mĂŞme prison, c’est 17 prisonniers qui avaient Ă©tĂ© abattus par la police lors d’une Ă©vasion collective. Cinquante-sept prisonniers s’Ă©taient alors volatilisĂ©s dans la nature.