Édouard Philippe a annoncĂ© vendredi la crĂ©ation d’une « cellule spĂ©cifique » afin de suivre, Ă  leur sortie de prison, les dĂ©tenus terroristes ou radicalisĂ©s.

Le Premier Ministre a expliquĂ© que cette cellule, placĂ©e au sein de l’UnitĂ© de coordination de la lutte antiterroriste, aura pour but d’assurer le suivi des dĂ©tenus radicalisĂ©s ayant effectuĂ© leur peine de prison.

Le gouvernement a également annoncé un renforcement du renseignement pénitentiaire. Créé en février 2017, le Bureau national du renseignement pénitentiaire suit actuellement 3.000 personnes et transmet ses informations aux services de renseignement intérieurs. Une note de renseignement sur les « sortants » a été créée pour les profils terroristes islamistes (TIS).

Environ 450 dĂ©tenus terroristes ou radicalisĂ©s devraient ĂŞtre libĂ©rĂ©s d’ici fin 2019.Europe1

Abonnez-vous Ă  ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner Ă  ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.