Ă€ la suite de la diffusion d’une vidĂ©o montrant une surveillante stagiaire en formation et un dĂ©tenu, l’enquĂŞte a dĂ©montrĂ© que l’acte sexuel avait eu lieu Ă  la maison d’arrĂŞt de Sequedin.

Le dĂ©tenu a Ă©tĂ© depuis, transfĂ©rĂ© dans une prison en banlieue parisienne et la surveillante a immĂ©diatement Ă©tĂ© suspendue et elle fait l’objet d’une procĂ©dure disciplinaire. « Ce support (NDLR : cette vidĂ©o) met en Ă©vidence une posture inadaptĂ©e, non professionnelle, qui ne respecte pas les principes de bonne distance et de sĂ©curité enseignĂ©s Ă  l’ENAP (Ecole nationale de l’administration pĂ©nitentiaire) pendant la formation, explique l’administration pĂ©nitentiaire dans un communiquĂ©.

L’homme explique aux journalistes de France 3 Nord-Pas-de-Calais qu’il aurait rĂ©ussi a conserver son tĂ©lĂ©phone portable, l’administration pĂ©nitentiaire affirme quant Ă  elle avoir saisi le tĂ©lĂ©phone avec lequel la « scène » aurait Ă©tĂ© tournĂ©e.

Voir la Vidéo ICI