Nous avons récemment publié un article sur cette affaire, souvenez-vous le 22 juin 2018 un détenu agressé sexuellement une surveillante de la prison de Genève.

Un Ă©tablissement rĂ©servĂ© aux dĂ©tenus souffrant de troubles psychiques. La surveillante dĂ©clarait avoir Ă©tĂ© violĂ©e par un dĂ©tenu, elle raconte une scène stupĂ©fiante d’envoĂ»tement.

Le dĂ©tenu Ă©tait dĂ©jĂ  condamnĂ© pour deux viols, il s’Ă©tait rĂ©cemment donnĂ© des airs de Gourou, parlant esprit et vaudou.

Ce jour-lĂ , la surveillante se rend dans sa cellule pour l’aider Ă  rĂ©diger un courrier. LĂ , elle se sent happĂ©e.

L’homme lui dit qu’elle va lui obĂ©ir, la menaçant de faire du mal Ă  son fils. Il lui indique que sept personnes prĂ©sentes dans sa cellule ( qu’il occupe seul) s’en prendront Ă  son fils si elle ne se soumet pas.

La surveillante se dĂ©shabille seule, elle pleure mais ne crie pas, elle lui demande d’arrĂŞter. L’homme prie au-dessus d’elle avec des chapelets, puis la viole.

La scène va durer 45 minutes… (20min.ch)