Deux mois après avoir quitté la maison d’arrêt de Fresnes, un homme est suspecté d’avoir violé et torturé une femme qu’il venait de cambrioler dans le Val-de-Marne. 

Surpris par sa victime qu’il est en train de cambrioler, l’homme va alors la violĂ© et la forcĂ© Ă  une toilette intime Ă  l’aide d’eau de javel pour effacer les traces de son ADN. Le lendemain lors d’une course poursuite avec la police dans une voiture de luxe conduite par son grand frère, qui est lui aussi sous le coup d’une procĂ©dure judiciaire pour conduite sans permis, il va ĂŞtre interpellĂ© mais sera relâchĂ© il s’Ă©tait fait passer pour l’un de ses frères.

Finalement, des relevés d’ADN effectués sur la scène du cambriolage permettront d’identifier le suspect qui sera interpellé par les hommes de la BAC de Fontenay ce mercredi.

Selon Le Parisien le suspect aurait dû être repris par la justice depuis quelques semaines déjà. À sa sortie de prison, il était sous le coup d’une procédure judiciaire qui l’obligeait à pointer au service pénitentiaire d’insertion et de probation de Saint-Denis . Une mesure qu’il n’a jamais respectée, ce qui n’a déclenché aucun mandat de recherche à son encontre.