Aleksander H. mis en examen pour son implication dans l’attentat de Nice et incarcĂ©rĂ© Ă  Fleury-MĂ©rogis s’est donnĂ© la mort au mois de juin. 

Pour son avocate intĂ©rogĂ©e par Europe 1, l’homme ne supportait pas d’ĂŞtre poursuivi pour terrorisme et avait alertĂ© l’administration pĂ©nitentiaire sur la dĂ©gradation de sa santĂ© mentale. Elle affirme mĂŞme que l’abandon de la qualification terroriste Ă©tait quasi-imminent. elle dĂ©plore l’effet « rouleau-compresseur » des longues enquĂŞtes en matière d’anti-terrorisme.

Aleksander H. Ă©tait soupçonnĂ© d’avoir fourni un pistolet automatique et une kalachnikov Ă  un couple d’Albanais, qui les auraient eux-mĂŞmes vendus Ă  un proche du tueur, c’est pour cette raison qu’il avait Ă©tĂ© mis en examen pour complicitĂ© d’association de malfaiteurs terroristes. Pour son avocate « Il a un lien extrĂŞmement pĂ©riphĂ©rique dans le dossier », Il est en extrĂ©mitĂ© de chaĂ®ne. Toutefois, il n’y a aucun lien qui a Ă©tĂ© dĂ©montrĂ© entre lui et le terroriste, et il n’avait aucun lien avec la mouvance islamiste. »