Ă€ l’origine incarcĂ©rĂ© pour une peine de 14 mois, un dĂ©tenu de la maison centrale de Saint-Maur va finalement passer 8 ans derrière les barreaux. 

 

En effet après plusieurs agressions de surveillants, ce dernier a Ă©copĂ© de plusieurs peines. La dernière, après son agression sur une surveillante qu’il a frappĂ© au visage, lui causant plusieurs points de suture et trois jours d’incapacitĂ© totale de travail (ITT), se solde par deux ans de prison supplĂ©mentaire.

Lors de l’audience au Tribunal correctionnel de Chateauroux, le détenu s’est dit « irréprochable ». Selon ses dires, il n’aurait fait que répliquer à des propos inappropriés de la surveillante. La dépêche