Vendredi 3 AoĂ»t, en fin de matinĂ©e, une Ă©quipe d’extraction mĂ©dicale composĂ©e de deux surveillants de la maison d’arrĂŞt de Villepinte part avec un dĂ©tenu pour une consultation Ă  l’hĂ´pital.

Alors ques les agents arrivent aux abords de l’hĂ´pital, ceux-ci se font agresser verbalement par un homme.

Les agents ont dĂ©cidĂ© de rentrer rapidement dans les locaux avec le dĂ©tenu mais ils se sont très vite retrouvĂ©s en face de leur agresseur, reconnu comme un ancien dĂ©tenu de la maison d’arrĂŞt.

L’Ă©quipage, n’ayant aucun moyen de dĂ©fense en cas d’attaque dĂ©cide de demander une escorte policière.

Les surveillants ont rĂ©ussi Ă  regagner le vĂ©hicule afin de repartir en direction de l’Ă©tablissement.

Les syndicats qui relatent l’incident sont furieux, ils rĂ©clament des moyens de dĂ©fense pour les personnels, lors d’extractions et demandent Ă©galement des Ă©quipages de trois surveillants.