Un dĂ©tenu Ă©tait jugĂ© par le tribunal de Carcassonne, la justice lui reproche d’avoir agressĂ©, entre dĂ©cembre 2017 et fĂ©vrier 2018, deux jeunes filles mineures de 14 et 16 ans, et deux femmes de 20 et 48 ans. 

le mode opĂ©ratoire Ă©tait Ă  chaque fois le mĂŞme, après avoir repĂ©rĂ© une jeune femme dans la rue, il accĂ©lère le pas et se colle Ă  elle en lui passant la main entre les jambes, sous la jupe, et en touchant son sexe. En dĂ©couvrant les images captĂ©es par les camĂ©ras de vidĂ©o-surveillance de la ville l’homme va affirmer avoir touchĂ© ses victimes parce qu’elles «sont bonnes» et parce qu’il «est attirĂ© par les culs».

Lors de son interpellation, les policiers trouvent à son domicile 6,2 grammes de cocaïne, 120 grammes de résine de cannabis et 1 500 euros en liquide.

Les victimes ont eu de graves rĂ©percussions psychologiques, l’une d’elle devant changer de lycĂ©e ne supportant plus de refaire le trajet et d’emprunter la route oĂą a eu lieu l’agression.

Le substitut du procureur requiert 8 ans de prison, le tribunal le condamne Ă  6 ans de prison avec mandat de dĂ©pĂ´t, l’individu devra payer au total 12 226 euros de dommages et intĂ©rĂŞts. Plus d’infos sur La dĂ©pĂŞche