Depuis l’incarcĂ©ration des deux rappeurs Booba et Kaaris, plusieurs photos et vidĂ©os sont apparues sur les rĂ©seaux sociaux.

De quoi se poser une nouvelle fois des questions sur la sécurité des établissements pénitentiaires.

Le plus inquiĂ©tant c’est de retrouver des photos d’Ă©cran d’ordinateur thĂ©oriquement utilisĂ© uniquement par des personnels de surveillance.

On y retrouve les « fiches d’identité » des deux rappeurs avec des donnĂ©e sensibles et confidentielles.

La diffusion de ce genre de données pourrait mettre en péril la sécurité des établissements.

Les photos diffusées notamment sur Twitter ont été partagées de nombreuses fois, rendant la suppression quasi impossible.

Ce diaporama nécessite JavaScript.